INFO & ACTUALITÉ

Barkhane : Trois militaires du 1er RC morts pour la France au Mali

mardi 29 décembre 2020 | Infos et Actualités | 13 commentaires

Trois militaires de Barkhane tués par une IED

Trois soldats français ont été tués en opération au Mali lundi 28 décembre. En cause : une mine dans la région de Hombori, au sud du pays, a annoncé l’Élysée. Ils avaient 21, 23 et 28 ans et appartenaient au 1er régiment de chasseur de Thierville-sur-Meuse. Le brigadier-chef Tanerii Mauri, le chasseur de 1ère classe Quentin Pauchet et le chasseur de 1ère classe Dorian Issakhanian sont décédés.

L’explosion n’a laissé aucune chance aux soldats. Ces mines artisanales se déclenchent sous la pression d’un véhicule ou par télécommande. Dans ce genre d’attaque, les agresseurs restent rarement sur place se sachant incapables d’affronter les militaires français.

Dans un communiqué, le président Emmanuel Macron a fait part de sa « très grande émotion ». Le chef de l’État a également « exprimé son entière confiance aux militaires français déployés au Sahel, salue leur courage et rappelle la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme« .

Source RTL.fr / Photo: Ministères de Armées

***

= COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES =

Barkhane : Mort au combat de trois militaires du 1er régiment de chasseurs

Le 28 décembre, le brigadier-chef Tanerii MAURI et les chasseurs de première classe Dorian ISSAKHANIAN et Quentin PAUCHET sont morts au combat au cours d’une opération conduite par la Force Barkhane au Mali.

Le lundi 28 décembre, en début de matinée, lors d’une mission d’escorte entre HOMBORI et GOSSI, un véhicule blindé léger (VBL) de la Force Barkhane a été atteint par un engin explosif improvisé. En dépit de l’intervention immédiate de l’équipe médicale présente dans le convoi et des soins prodigués, les trois soldats occupant le véhicule et appartenant au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (55) n’ont pas pu être ranimés.

Des moyens d’observation et de protection aérienne ainsi qu’une force rapide de réaction au sol ont aussitôt été déployés afin de garantir la protection des éléments.

Le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, s’incline avec une profonde tristesse devant la mémoire de ces militaires morts pour la France. Ses pensées accompagnent leurs familles, leurs frères d’armes et tous leurs proches.

Source : État-major des armées, Cellule communication / DICoD

***

La FNCV s’incline devant la mémoire de ces trois militaires morts pour la France et présente ses sincères condoléances à leurs familles, à leurs proches, à leurs frères d’armes.

* * *

Commentaires

13 Commentaires

  1. L’année 2020 se termine avec 3 gendarmes tués, 3 militaires de barkhane morts, plus de 5o,ooo décédés dû covid.

    Condoléances à toutes les familles.

    Bon courage aux militantes engagées au sahel.

  2. Le malheur frappe nos soldats ,anéantissant des familles.
    De tout coeur avec elles.

  3. Condoléances aux familles des victimes.

  4. Anciens d’afn je me replonge dans la douleur des familles.
    Condoléances aux parents, aux chasseurs.

  5. Oui fernand…..les rats du Mali il faut les débusquer ….certainement pas une mine affaire avec une région aussi vaste ?
    Pour faire de la dératisation la force barkhane ne suffit pas….il faudrait l’intervention internationale….!
    Seulement j’ai l’impression que beaucoup trouvent leurs comptes er qu’aucun d’entre eux ne crache dans la soupe !!!
    Toujours est-il que nos enfants trinquent pour des affabulateurs.

  6. Triste fin 2020….
    condoléances parents, alliés.

  7. Condoléances aux familles.

  8. Nos jeunes meurent au mali,les jeunes maliens de France se tamponnent le coquillard du pays qui les ont vus naître.
    Bravo !!!

  9. Pour 2021 je souhaite que nos militaires soient tous saint et sauf ni blessés .
    Courage a tous.

  10. 25 euros la cotisation 2021…..même pas les vœux de la FNCV !!!

  11. Comment ne pas avoir de la compassion pour les familles… surtout que nous continuerons à pleurer des morts et faire des condoléances.
    Tout de même les mines ne s’installe pas toutes seules.

    Infos du net :
    Il y à quelques années un jeune afghan avait présenté au monde une boule en bambou qui servait à déminer les champs de mines par ses déplacements au gré du vent.
    Si elle roulait sur une mine, la sphère provoquait une explosion qui lui faisait perdre quelques branches , mais elle restait suffisamment stable pour continuer à rouler ailleurs et ainsi à déminer une zone par l’effet du hasard.
    Il suffisait ensuite de suivre le chemin emprunté par la boule pour savoir avancer sans prendre de risque.

    A l’époque la solution avait beaucoup séduit en restant sans suite.
    Le jeune afghan avait mis au point un drone détecteur de mines, capable de les faire exploser à distance.

    L’engin cartographie la zone voulue à l’aide d’un détecteur de métal qui survole le terrain à environ 4 cm de hauteur, en effectuant des déplacements en bandes parallèles, qui permettent de ne rien oublier.

    Les coordonnées GPS des mines ainsi détectées sont gardées en mémoire, puis le drone baptisé Mine Kafon Drone (MKD) revient sur place déposer délicatement une petite bombe, qui permet de faire exploser la mine à distance.

    Selon les concepteurs, cette méthode fiable, économique et sûre serait aussi environ 20 fois plus rapide que les systèmes actuels, et 200 fois moins chère.

    La fondation basée aux Pays-Bas cherche à obtenir 70 000 euros de financements pour finaliser son projet, et débuter un test pilote en mai 2017, avant de commencer une première phase de déminage effectif le mois suivant.

    Elle a donc lancé une campagne Kickstarter, pour laquelle elle a reçu déjà près de 25 000 euros de financement alors qu’il reste encore plus d’un mois de levée de fonds.

    Selon Mine Kafon, il existerait encore 100 millions de mines anti personnelles à travers le monde, réparties notamment en Bosnie, en Afghanistan, en Colombie, en Angola, au Mozambique, ou encore au Cambodge. Dix civils seraient tués chaque jour dans des explosions accidentelles.

  12. Dans un certains sens avec bons nombres de militaires tués au mali, il est évident que par information de presse nous faisons de la publicité macabre aux criminels assassins terroristes.

    En 1945 pour stopper la folie meurtrière allemande il à fallu l’unissons !!!

    Pour arrêter les fanatiques japonais, il à fallu que les états unis utilisent les grands moyens en essayant la bombe atomique…..résultat immédiat, la ‘’capitulation’’.

    Quoique l’on dise, ces salopards nous mènent la vie dure….et je ne parle pas des frais réels qu’ils occasionnent aux français depuis des années !!!

    Du moment que çà fait plaisir au gouvernement pendant que les autres regardent…….pour moi, OK

  13. Tous mes meilleurs vœux de santé et à tous nos braves gars qui se trouve au sahel qui sont sous la tutelle d’irresponsable gouvernementaux et de chefs muets comme des carpes.

    LES Braves TOMBENT…les commanditaires restent !!!

    Au moment où les caisses de la France se vident pour payer les forces au sahel + les orphelins et les veuves et « autres en France où la dette explose… »
    Eh bien, Macron vient de signer discrètement un décret pour que des milliers de profs tunisiens soient recrutés et payés par la France pour enseigner l’arabe en cours élémentaire chez-nous… dont aucune presse n’a parlé !!

    Et de surcroît, cerise sur ce mauvais gâteau, l’apprentissage de la langue arabe classique se fera sur les textes du Coran.

    Macron vient de signer aussi des financements pour aider les 100 ONG gauchistes qui font pression sur Bruxelles pour obtenir d’augmenter les flux de migrants.
    D’autre part, Macron vient de s’engager aussi avec Bruxelles à développer le port de Marseille pour créer une grande plateforme européenne d’accueil des migrants.
    Il y a donc des dossiers pour lesquels notre président amateur reste très performant !!!

    Ma question est ; que fait la France au mali !!!
    Pourquoi nos hommes doivent ils mourir ?

FNCV

Les combattants volontaires d’hier et d’aujourd’hui préparent ceux de demain...