INFO & ACTUALITÉ

Vaccination obligatoire : La liberté individuelle s’arrête t’elle ou commence la liberté collective?

dimanche 2 mai 2021 | Infos et Actualités | 20 commentaires

 Vers un « pass sanitaire » obligatoire ?


Nous sommes à la croisée des chemins « la liberté individuelle s’arrête t’elle spontanément aux portes de la liberté collective ».

Confronté à la légalité inscrite profondément dans notre République, quelle marge de manœuvre existe où bien quelles voies vont être déployées pour faire passer coûte que coûte des enjeux dits supérieurs.

Cet article de 20minutes.fr décrit très exactement la situation actuelle.

  • La stratégie qui semble s’imposer est elle la bonne ?
  • N’entrevoit on pas la aussi les enjeux économiques qui se dessinent en filigrane ?

Merci pour vos commentaires.

L.P. FNCV

 

*****

 

Coronavirus : Le pass sanitaire va-t-il nous contraindre à nous faire vacciner ?

 

L’obligation d’être vacciné contre le Covid-19 pour avoir des loisirs risque de faire pencher la balance pour les plus réticents

Si l’on a collectivement intérêt à se faire vacciner, ce n’est pas toujours le cas de façon individuelle. Le pass sanitaire vient apporter un argument supplémentaire à nos considérations personnelles.

Si cet outil vient pallier l’absence d’un élan citoyen espéré par le gouvernement, il montre aussi l’échec de ce dernier à convaincre la population via des arguments d’ordre médical.
Il faudra cependant prendre garde à ce que ce pass ne soit pas mis en place trop rapidement au risque de créer des situations non équitables entre les populations ayant pu avoir accès au vaccin et les autres, préviennent les spécialistes.

Bien que la vaccination contre le coronavirus ne soit pas obligatoire aujourd’hui en France, le pass sanitaire risque bien de devenir indispensable pour avoir de nouveau « une vie normale » et des loisirs. Ici, c’est l’Union des professionnels solidaires de l’événementiel qui réfléchit à un tel pass pour permettre l’organisation de mariage. Là, ce sont des compagnies aériennes qui envisagent de l’imposer pour pouvoir prendre l’avion. Précédemment, des représentants de la restauration y pensaient pour les clients. La piste est également envisagée par le gouvernement pour l’accès aux lieux culturels.

Si un tel pass venait à être instauré pour accéder à tous ces loisirs non essentiels, la vie des personnes non vaccinées se résumerait globalement à celle que nous vivons actuellement en confinement. Un quotidien pas terrible. Le pass serait-il finalement un moyen détourné de nous contraindre à nous vacciner sans nous y obliger ?

La balance entre le bien collectif et individuel

« Dans la logique de l’action collective, on fait toujours un calcul rationnel entre le bien commun et notre intérêt personnel, explique Caroline de Pauw, sociologue spécialiste des sujets de santé. Pour le vaccin, même si on a tout intérêt à le faire collectivement, nous n’avons pas tous intérêt à le faire individuellement. » Il existe en effet aujourd’hui une certaine peur de la population autour d’effets secondaires (pourtant rares) ou du manque de recul, qui rend les personnes ayant de faibles chances de développer des formes graves du Covid-19 moins enclines à se faire vacciner.

« Mais un pass sanitaire obligatoire pour prendre l’avion, aller à des spectacles, au restaurant ou pour organiser son mariage, c’est un levier de contrainte qui va faire pencher la balance dans laquelle se trouve d’un côté cet intérêt collectif et, de l’autre, l’intérêt personnel », poursuit la chercheuse associée au Clersé (Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques) de l’Université de Lille. Concrètement, puisque nos intérêts personnels prédominent, on ira plus facilement chercher une dose car « nous sommes dans une société plus individualisée où l’on fait ses propres choix et où les gens trouvent du sens lorsque cela va dans leur intérêt individuel ».

Une telle contrainte était-elle inévitable en France ?

C’est bien possible. En premier lieu parce que de trop nombreux Français sont encore dans la logique d’attendre de voir. « On peut avoir tendance à se dire que si tous les autres sont vaccinés, on n’aura donc pas besoin de le faire. La logique du passager clandestin », explique Bénédicte Champenois-Rousseau, sociologue spécialiste des questions de santé. Malin, sauf que cette stratégie ne marche pas si tout le monde a la même idée, ni si le seuil d’immunité collective n’est pas atteint. « Par ailleurs, il n’est pas possible d’avoir ce genre de réflexion dans notre situation puisque l’on n’envisage pas de vacciner les enfants, chez qui le virus circule beaucoup. Donc cela ne marche pas », insiste l’experte.

La sociologue met également en lumière la défiance historique des Français vis-à-vis des vaccins. « Depuis les grands scandales sanitaires des années 1980, il y a une remise en cause de la médecine malgré le fait que celle-ci ait fait énormément de progrès. Il y a également un courant antivaccin en France qui ne facilite pas la tâche. » Mais au vu de la façon dont le virus se propage aujourd’hui, pour Bénédicte Champenois-Rousseau, « à part vivre sous une cloche, se faire vacciner reste la solution la plus efficace ».

Un aveu d’échec

Est-ce donc par la contrainte et non par un élan de bienveillance vis-à-vis des populations les plus fragiles que les Français finiront tous par se faire vacciner ? Caroline de Pauw note tout de même que cette attitude citoyenne a été particulièrement visible « dans l’entourage des personnes en Ehpad ou greffées par exemple, qui ont fait volontairement la démarche de se faire vacciner pour protéger leurs proches ».

Pour l’experte, se faire vacciner sous contrainte est malgré tout « un aveu d’échec et d’impuissance du gouvernement ». « Cela signifie qu’il n’a pas réussi à convaincre la population par les autres leviers, à savoir protéger les autres ou soi-même. » La faute, selon elle, à une absence de culture vaccinale et un manque d’explications. « Les gens ne sont pas irrationnels, ils ont juste besoin que l’on réponde à leurs questions et leurs angoisses. Il faut plutôt travailler autour des freins des personnes qui refusent la vaccination. Sinon, en l’imposant, on risque d’alimenter le discours des complotistes », avertit-elle.

La question de l’éthique et de la légalité

Concernant le pass sanitaire, la question de l’éthique autour de sa mise en place est soulevée par les deux expertes. « L’éthique repose sur quatre piliers : la bienveillance, la non-malveillance, l’autonomie et l’équité, détaille Caroline de Pauw. On peut se demander si, lorsque l’on contraint les personnes, on respecte leur autonomie. » Quant à la question de l’équité, pour Bénédicte Champenois-Rousseau, « avant la mise en place de ce pass, il faudra bien sûr en étudier les modalités afin qu’il n’y ait pas de privation de chance pour certains », afin d’éviter les injustices. « Il faut que la majorité de la population ait eu accès au vaccin et ait donc eu la possibilité de l’accepter ou non. Or ce n’est pas le cas aujourd’hui. »

Pour ce qui est de la légalité, un précédent existe en matière de vaccin. Il est en effet obligatoire de faire vacciner son enfant pour l’inscrire à la crèche ou à l’école. Sur ce point, la mise en place du pass sanitaire risque donc d’être difficilement contestable.

Source : 20minutes.fr – Marie De Fournas / Photo : Challenge.ma

* * *

Commentaires

20 Commentaires

  1. bonjour,
    il existe bien déjà des disparités au sein de la population . l’impatience de certains se transforme parfois en grogne . Le caractère français est paraît il bien trempé !

    si on peut entrevoir une légère acceleration des désireux de se faire vacciner, on ne nous laisse que peu de marge de manœuvre.

    SI NOUS N’AVONS PAS SE PASSEPORT c’est un pan de nos libertés qui s’effondre.
    avoir donc ce petit cezame devient alors prioritaire au détriment d’autre chose.

    j’aimerais savoir comment conserver l ‘égalité de traitement pour
    ceux qui n’ont pas encore pu
    se faire vacciner ?
    ceux qui ne peuvent avoir le vaccin de leur souhait?
    ceux qui n’ont pas le bon téléphone pour l’appli stop covid qui est privilégié par le gouvernement et l’obtention du QR CODE pour reprendre le chemin des activités culturelles.

    j’espère que tout cela va se formaliser dans le bon sens

  2. Le passé sanitaire…..peut être une volonté des pharmaceutiques pour faire du chiffre ?
    Il serait aussi un moyen de pression pour tous les hommes et femmes d’affaires qui travaillent à l’étranger, d’autres en visite chez les familles, les vacances, les mutations…etc.
    Certains crient au chantage…..peut être oui, peut être non….je ne suis pas devin.

  3. 1
    Pour reprendre votre commentaire qui stipule ‘’SI NOUS N’AVONS PAS SE PASSEPORT c’est un pan de nos libertés qui s’effondre’’
    En parlant de nos libertés…..Je vous signalerais gentiment que depuis quelques années, les français subissent une magistrale dictature camouflée de nos gouvernants !!!

    Malheureusement, certains d’entre eux, sont bien trop bêtes pour s’en rendre compte !!!

    A ce jour avec les vaccins et les variant, personne ne nous parles d’effets indésirables secondaires…non pas dans l’immédiat…d’ici quelques mois voir les deux première années ?

    À la guère les soldats sont de la chair à canon….

    Aujourd’hui de la chair expérimentale via la seringue !!!

  4. Comme la grippe nous pouvons l’attraper et il faudra garder le masque, les distances…et qui plus est, faire en cas de besoins un PCR de sécurité pour engendre certains édifices religieux, administratif, hospitalier et plus….

  5. Reste de savoir si nous n’avons pas d’autres choix si l’on veut vivre à nouveau en toute liberté ?

  6. Sans conviction aucune j’ai fait là première injection du vaccin….
    Non pas pour avoir une vie normale je serais prétentieux à 81 ans…..uniquement pour préserver ceux qui m’entoure et que je tiens.
    Je vais faire le second dans une quinzaine de jours.
    je me tamponne d’avoir un pass ou pas.
    je laisse à chacun en leurs âmes et conscience de prendre leur responsabilités…par ailleurs je comprends aussi les réticences qu’il y à avec plusieurs vaccins et l’âge des personnes qui va avec !!!
    Comment l’OMS peut ‘elle savoir le vaccin qui convient, qui ne convient pas ?
    A mon âge si j’ai des effets secondaires pas graves pour le peu qui me reste à vivre.
    Par contre je serais plus inquiet pour les plus jeunes……au cas où, comment rattraperont ‘ils le coup ???

  7. Je n’ai pas l’intention de me faire vacciner par le vaccin astrazenica…..Suspendu dans plusieurs pays je ne lui fait pas confiance et personne ne m’obligera.

  8. Danielle
    Comment ils rattraperont le coup……ne rêve pas…ceux qui resteront en vie, ils leurs passeront la pommade pour les hémorroïdes où de la vaseline…..à tout les coups sa marche.
    Bisous.

  9. Je serais curieux de savoir sur quoi et qui les chercheurs ont fait les études des vaccins.
    Je sais qu’il y à moyennant de l’argent des volontaires, qu’il y à aussi des animaux qui servent de cobaye….
    Ce que je voudrais savoir, d’une bestiole à une autre, les réactions sont ‘elle les mêmes !!!
    Bon à savoir la seule chose qui s’avère exacte depuis que nous traversons cette crise de Covid-19 et que le port du masque à diminuer fortement la grippe et les rhumes…..

  10. Ne pas prends ce qui suit pour des critiques…..C’est juste un échange à propos concernant la vaccination et entre parenthèse son obligation ?
    Je me suis dit en découvrant l’ensemble des vaccins, lequel sera le bon ?
    Pour l’instant en France rien ne change…les hôpitaux comme les prisons sont en surcharge, le personnel commence à gémir bientôt ils baisseront les bras….(je plaisante)
    Jusqu’en janvier 2020 tout allait bien et puis patatras……le nouveau cru est arrivé sans crier gare, faisant à ce jour plus de 100.000 morts.
    Je constate depuis qu’un blablabla…s’ajoute d’autres Blablabla….
    Jusqu’à ce que nos chers, prestigieux, talentueux dirigeants nous entraineraient de force dans une obligation que certains ne souhaite pas…..
    Effectivement comme l’écrit si bien notre ami ci-dessus, si de tels faits se concrétisent, nous serions en pleine dictature.

  11. Ne pas prends ce qui suit pour des critiques…..C’est juste un échange à propos concernant la vaccination et entre parenthèse son obligation ?
    Je me suis dit en découvrant l’ensemble des vaccins, lequel sera le bon ?
    Pour l’instant en France rien ne change…les hôpitaux comme les prisons sont en surcharge, le personnel commence à gémir bientôt ils baisseront les bras….(je plaisante)
    Jusqu’en janvier 2020 tout allait bien et puis patatras……le nouveau cru est arrivé sans crier gare, faisant à ce jour plus de 100.000 morts.
    Je constate depuis qu’un blablabla…s’ajoute d’autres Blablabla….
    Jusqu’à ce que nos chers, prestigieux, talentueux dirigeants nous entraineraient de force dans une obligation que certains ne souhaite pas…..
    Effectivement comme l’écrit si bien notre ami ci-dessus, si de tels faits se concrétisent, nous serions en pleine dictature.

  12. Dictature……la République est fondée sur le mensonge et nous ne finissons pas de le payer…

  13. Je ne serais pas contre l’obligation si la vaccination est une chance pour tous.
    Rien ne prouve, même pas l’OMS que les vaccins sont efficace à 90% pour sortir de la pandémie.
    Je pousserais à dire, nous sommes en période d’essai et dans le noir le plus complet !!!
    Si toute fois la vaccination était obligatoire, il faudra que l’assemblée nationale fasse un texte de loi à l’unisson.

  14. Nous survivants de cette pandémie serons les témoins du désastre de bon nombre de gens de la planète….
    Heureusement qu’en France nous disposons de soins attentifs des services hospitaliers et des personnels……sinon, il y aurait eu de quoi se faire sauter le caisson.
    Si le gouvernement à l’intention de nous imposé une injonction sur la vaccination qu’il s’engage si besoins est, d’en prendre les dédommagements !!!
    Nous avons atteint le seuil des 100.000 morts…..ont paye déjà assez cher notre soi-disant liberté….
    Vous voudrez bien m’excuser de dire et Ce dont il faut se plaindre, c’est l’état de lenteur de l’arrivage des vaccins !!!

  15. Souvenirs, souvenirs….. à tout âge le passé resurgis !!!
    C’est quand même un comble que depuis la fin de la seconde guerre mondiale nous soyons obligé de circuler en temps de Paix…(soi-disant) avec une attestation de circulation…..

  16. Mais qui a laissé passer le virus en France…qui a ouvert les portes des aéroports, des gares, des ports et des frontières !!!
    Qui depuis le début de la pandémie nous fait des promesses d’espoir et de guérisons et surtout qui nous débarrassera de cette merde !!!

  17. Depuis plus d’un an l’exaspération atteint son comble….

  18. Une nouveauté pour les plus jeunes de 12-15 ans dans l’UE « Pfizer-BioNTech »
    Une affaire de gros sous pour les pharmaceutiques…..l’OMS est ‘elle complice ?

  19. sympatisant
    Ne poussons pas le bouchon, il y à des limites….Je pense qu’ils font pour le mieux pour protégé les enfants.
    Si certains sont au stade de la mort, eux sont le ré-nouveaux du pays !!!

  20. Ne soyons pas égoïstes, les enfants passent avant les parents et tous autres adultes.
    Ils sont les premiers et en grand en nombre au contact des adultes…parents, frères, sœurs, copains et autres milieux scolaires, sportifs…etc.
    Messieurs les décideurs…Vaccin obligatoire pour tout le monde…..OK, pour ne pas faire d’amalgame…y compris pour vos familles, vaccination en direct sur les chaines de télévisions, avec la présence de témoins du peuple !!!

FNCV

Les combattants volontaires d’hier et d’aujourd’hui préparent ceux de demain...